The garden apartment

Découverte sur Instagram, The Garden Apartment est une marque née de la collaboration entre deux designeuses toutes deux passionnées par la cuisine. Rencontre avec celles qui nous offrent la possibilité de faire pousser des plantes, des herbes aromatiques, des fleurs d’une toute nouvelle manière dans nos appartements.

Miriam Josi et Stella Lee Prowse se sont rencontrées pendant leurs études à la New School For Design à New York (Parsons). La Suisse et l’Australienne deviennent alors colocataires dans un petit appartement de Brooklyn, endroit favorable à l’inspiration. Elles travaillent alors ensemble sur des projets extérieurs à leur école de design et partagent les mêmes valeurs de l’esthétique et du design. Arrive alors l’épreuve de la thèse en fin d’études, qu’elles décident de travailler ensemble et qui leur permettra de donner naissance à « The garden Apartment« . Toutes deux ont grandi avec l’habitude d’être envoyées dehors pour cueillir des herbes de cuisines et des légumes et ressentent le besoin de retrouver ce plaisir à l’intérieur de leur appartement.

Pourquoi pensez-vous qu’il est important d’avoir un « jardin » dans son appartement ?

C’est important parce que c’est une connexion à la nature que beaucoup de citadins n’ont plus. Nous aimons aussi penser que les herbes aromatiques qui poussent dans les appartements seront une source d’inspiration pour cuisiner et ainsi reconnecter les personnes aux aliments et à leur provenance, même si ce n’est que le premier pas !

Vos produits et photographies sont très positives, pensez-vous qu’aujourd’hui les gens ne sont pas assez positifs ?

C’est compliqué d’être positif en ces temps, nous pensons que c’est une des responsabilités du designer d’être positif sur l’avenir et de prendre des décisions de conception qui humanise au mieux les choses et qui seront ensuite transmises à l’utilisateur étape par étape.

Pourquoi avez-vous décidé de récupérer de bouts de voiles des chantiers maritimes dans le Bronx ?

Dans le processus de conception, notre liste des qualités que nous voulions retrouver dans un matériau nous a conduit au tissu utilisé sur les voiliers. Nous savions que nous ne voulions pas contribuer à une plus grande production de matériaux synthétiques alors nous avons cherché dans les déchets des chantiers maritimes à New York . Nous pensons que les gens devraient être plus conscients de leur consommation et du cycle de vie de leurs produits .

Est-ce que l’idée de cuisiner avec des herbes aromatiques fraîches est lié au fait que nous devons améliorer notre façon de vivre au quotidien ? Comme par exemple mieux consommer ?

Oui en particulier en milieu urbain, il y a une déconnexion croissante des gens sur le sujet de la provenance des aliments qu’ils consomment. C’est pourquoi nous pensons que même un petit jardin d’herbes aromatiques pourra d’une certaine petite manière reconnecter l’utilisateur à ce qu’il consomme. Cela pourrait encourager un mode de vie où le consommateur achète ses produits au marché local, ou des produits issus de l’agriculture biologique et ainsi être plus conscient de ce qu’il consomme.

 

Si MMAZETTE vous offre une baguette magique, que faites-vous ?

Un portail magique entre Paris et New-York !

Alors conquis/es ?

Written By
More from Louise

Enercoop, fournisseur d’électricité 100% renouvelable et coopératif

« Derrière la télé, le réfrigérateur ou l’ordinateur, il y a des prises....
Read More

Laisser un commentaire