Bonne Pioche! : 4 réflexes malins et faciles pour manger de façon plus écolo au quotidien

alimentation-mieux-manger

En cette période particulière, chacun s’interroge sur ses habitudes alimentaires. Qu’est-ce que mieux manger ? Et surtout, comment faire ? En réalité, les bonnes idées pour transformer ses menus ne sont souvent pas très loin. Voici un aperçu non exhaustif des options plus écologiques qui s’offrent à nous.

Cet article est réalisé en partenariat avec Pioche!, le magazine de l’écologie au quotidien co-fondé par Calixte De Procé et Jean-Paul Deniaud. Vous y trouverez de l’information sérieuse et de qualité à lire avec plaisir.

Cette année 2020 aura été pleine de rebondissements. Des phases de stress aux remises en question, nous avons affronté, (souvent) avec panache, des montagnes russes. Quotidien chamboulé, règles à apprivoiser, positivité dosée, questions sur le sens de nos vies et comment les mener… Certain·e·s en ont profité pour revoir quelques habitudes tenaces : habillement, alimentation, bien-être, écologie…

Pour ce premier article de MMazette en collaboration avec Pioche!, on s’est d’abord posé la question de l’alimentation. C’est quoi finalement mieux manger ? Et surtout comment changer ses habitudes en cette période troublée ? On a donc testé plusieurs astuces pour partager quelques conseils qui pourront, on l’espère, aider. Voici un aperçu non exhaustif des options plus écologiques qui s’offrent à nous…

1 – Scruter les initiatives qui se développent sur la toile

Lors du premier confinement les équipes de “Marché Vert” se sont lancées dans un travail de titan : répertorier les commerçants, producteurs, artisans près de chez nous. Le résultat est simple d’utilisation et hyper pratique. Il suffit de consulter leur carte, à utiliser sans modération.

On peut également compter sur Alimentation générale qui liste par régions les producteurs chez lesquels commander de délicieux produits locaux. Leur sélection de bonnes adresses évolue régulièrement. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil de temps en temps !

La carte du collège culinaire de France répertorie, elle, les artisans de qualité. Près de 500 points de distribution alimentaire dispatchés un peu partout en France, avec des producteurs qui vendent sur place mais qui livrent également chez nous.

Oui mais bon, on trouve toujours un peu les mêmes produits non ? Eh bien non. Il y en a pour tous les goûts, on a même trouvé du poisson frais avec Poiscaille. Quoi de mieux que du poisson pêché en mer française, sans élevage, et sans chimie, le tout en 48 heures maximum entre la pêche à bord du bateau et votre assiette ? On aime beaucoup que toutes les espèces, nobles comme oubliées, soient valorisées et que les pêcheurs soient payés au prix juste.

2 – Favoriser les magasins et commerçants de son quartier

Chez MMazette, on favorise plutôt les enseignes pionnières et indépendantes comme Biocoop, Les Nouveaux Robinsons, Biomonde, Satoriz, ou encore La Vie Claire qui s’est implanté en France dès 1946. Les trois premières sont des coopératives, ce qui permet à chaque client de devenir sociétaire et soutenir le fonctionnement du réseau.

Pour limiter le gaspillage alimentaire et l’excès d’emballages, on a également testé les magasins qui proposent du vrac (coucou Kilogramme). On vous invite à consulter la carte développée par le réseauVrac, ou celle de cartovrac, pour trouver l’enseigne la plus proche de chez vous. N’hésitez pas à apporter vos bocaux vides et sacs en tissus ou papier pour emballer vos achats, même si en période de confinement les magasins s’arrangent souvent pour pré-conditionner la plupart des aliments ou produits dans des contenants recyclés et préalablement nettoyés. Tous les produits ne sont pas toujours bio, mais ça permet de limiter les déchets et parfois les coûts.

3 – Tester les plateformes en ligne de produits bio

On a tenté l’expérience avec Aurore Market afin de se faire livrer une panoplie de produits. On a commandé les indispensables de la cuisine : pâtes, sauces, quelques conserves mais aussi des produits d’hygiène et quelques bières pour l’apéro. Pratique : les produits arrivent en 24/48h directement chez soi, et en devenant adhérent·e, on bénéficie de prix défiant toute concurrence. Jackpot, dès notre première commande, avec une jolie réduction sur le ticket final.

Pour adhérer et bénéficier jusqu’à 50% de réduction sur près de 3 000 références, il faudra au préalable débourser 60 € par an. Et Aurore Market rembourse la différence si vous n’avez pas économisé plus de 60 € à l’année. En bonus, on permet à une famille à faibles revenus d’accéder aux prix adhérents de façon gratuite Une démarche que l’on salue.

Dans la même lignée, il existe également Greenweez, couvée par Carrefour, qui propose près de 15 000 références de produits bio dont des produits frais.

4 – Se rapprocher des réseaux AMAP

En cette période, chaque AMAP se ré-organise comme elle peut. Contactez la plus proche de chez vous pour connaître leur fonctionnement actuel. Une AMAP naît généralement de la rencontre entre des consommateurs comme vous et moi, et des paysans et/ou artisans. Et le contrat est simple : chaque semaine, un panier alimentaire garni en fonction des saisons et de la disponibilité des produits, est livré contre une rétribution financière fixe pour les producteurs. Une manière durable et équitable de soutenir les producteurs. De plus, les AMAP participent à la lutte contre les pollutions et les risques de l’agriculture industrielle, et favorisent une gestion responsable et partagée des biens communs. Côté consommateur, on s’assure de consommer des produits locaux, de saison, souvent en bio ou en agriculture raisonnée. Que du bon. Pour trouver une AMAP près de chez vous, c’est ici.

Grâce à ces initiatives, chacun peut se tourner peu à peu vers une consommation locale, des produits bio et jouer sur la saisonnalité sans trop de difficultés. À noter aussi que pendant le confinement de nombreux marchés restent en place dans de très nombreuses villes sur le territoire, ce qui quand même l’une des meilleures alternatives pour limiter les intermédiaires, et consommer local.

Written By
More from Louise

Bonne Pioche! : 7 astuces efficaces pour transformer le Black Friday en Green Friday

Chaque fin novembre, MMazette assiste incrédule au déversement de publicités vantant les...
Read More

Laisser un commentaire