Petits Béguins, le plaisir des yeux et des papilles

C’est le printemps, l’été, le soleil est là. On a envie de profiter de ces beaux gâteaux plein de fruits frais, savoureux. Partout, on voit fleurir ces photos de tartes aux fruits, de cakes en tout genre, de smoothies « détox ». Il faut se faire plaisir mais faut pas déconner après il faudra penser à enfiler ses baskets. Non mais « oh » le plaisir, il est où là-dedans ? Dans ces milliers de photos qui défilent par jour sur les réseaux sociaux, nous avons notre coup de cœur.  « Petits Béguins » sort du lot. Gourmandise, recettes pas trop complexes, illustrations génialesanimations parfaites, on a voulu en savoir plus sur Maïa, la créatrice de « Petits Béguins » ! Attention aux yeux, vous risqueriez d’en redemander !

Maïa, mais qui es-tu ?

Ha ha ha, LA question qui fait toujours peur… Mais qui est-on finalement? Ce que je sais, c’est que je suis Maïa, freelance graphiste et photographe Food / Lifestyle avec une bonne dose de community manager. Ce qui me permet de toucher à beaucoup de choses – et donc de ne pas m’ennuyer ? . Je passe ma vie derrière mon écran d’ordinateur, mon appareil photo ou un gros gâteau bien délicieux. Je travaille un peu trop, mais je me régale !

Pourquoi « Petits Béguins » ?

J’avais besoin d’un book pour démarcher mes clients. Je me suis donc mise au blog et je suis complètement tombée dedans. C’est tellement agréable de rencontrer des personnes qui ont la même passion que nous, d’échanger, de partager. Ça demande énormément de travail, de temps et beaucoup de contrainte mais c’est vraiment une très belle expérience. Et puis ça oblige à créer régulièrement, chose que sans le blog, je ne ferai pas.

D’où vient ton inspiration ?

Je ne sais pas… Sûrement d’un peu partout. J’ai rarement le temps de prendre le temps de m’inspirer – ce qui est complètement nul, je l’accorde – mais « rien n’est création, tout est inspiration » alors elle vient forcement de quelque part ? Je pense qu’actuellement, ce sont les objets en questions ou les produits qui m’inspirent. Quand j’ai le « biscuit » sous les yeux, j’arrange les choses autour de lui pour le mettre en valeur. C’est ses couleurs qui m’inspirent, sa lumière, sa texture… Pour la cuisine, mon inspiration vient de mon ventre ? Selon la saison, mes envies et mes convives – oui, parce que cuisiner, c’est partager!.

Depuis quand cuisines-tu, dessines-tu ?

J’ai toujours beaucoup aimé cuisiner et surtout manger un bon repas, accompagnée d’une belle tablée, mais je m’y suis vraiment remise il y a 3 – 4 ans à un moment où j’avais besoin de me faire plaisir et de prendre du temps pour moi. C’est là que j’ai commençais à créer des recettes (pour le meilleur et pour le pire ? ). Pour le dessin, j’ai commencé dès qu’on peut tenir un feutre dans ses mains. Et puis j’ai fait 6 ans d’études en arts appliqués et je ne sais combien d’années de beaux-arts, poterie, croquis.. ça aide aussi.

Le bio, le végé, le végan, le gluten free… Tu en penses quoi ?

Le Bio, je suis pour. On mange de plus en plus de trucs vraiment pas cleans et remplis de produits dégueulasses. Mais les produits locaux sont généralement très bien aussi, des fois même mieux que le bio!

Pour le reste, je suis plutôt « flexitarienne » – oui c’est le nouveau mot que j’ai appris grâce à Bjorg ? C’est à dire que je cuisine très rarement de la viande, du poisson, que j’aime varier les farines, les huiles, les beurres dans mes recettes – ce qui implique aussi des recettes sans gluten ou sans lactose. Mais que je ne me prive pas lors d’un moment de partage, en famille, entre amis, au restaurant, en voyage avec les goûts de chacun et que je mange au final de tout à ce moment-là. J’aime découvrir les goûts, les traditions de chaque région, chaque personne et je trouve ça dommage de s’en priver… Offrir un repas, c’est ce qu’il y a de plus chouette, on met du cœur quand on cuisine. Et pour rien au monde je voudrais refuser ce joli cadeau. Je pense que comme toute chose, l’extrémisme ce n’est pas bon. Il est important de manger un peu de tout mais de façon raisonnable. Après, ce n’est qu’un point de vu par rapport à mon style de vie. Il peut évoluer et je respecte complètement les personnes qui ont un régime alimentaire plus strict.

Si tu étais une pâtisserie ?

Un Vacherin (souvenir d’enfance oblige) ou une brioche au potiron ? ou un carrot cake ou encore une tarte aux citrons meringuée ? Oui, je ne sais pas me décider lorsqu’il s’agit de pâtisseries !

Miammmmmmm

Le meilleur endroit du monde pour un goûter ?

Chez Linda ?

Le meilleur endroit du monde pour un brunch ?

Alors, ce n’est pas le meilleur endroit du monde, mais c’est mon dernier coup de cœur « brunch » : le Colorova ! Tout n’est pas forcement au top du top, mais punaise, c’est un beau brunch !

Le meilleur endroit du monde pour se faire un petit dîner ?

Idem, ce n’est certainement pas le meilleur endroit du monde, mais mon dernier coup de cœur : le Richer. Les desserts sont à tomber, j’en bave rien qu’en y repensant !

On te donne une baguette magique, que fais-tu ?

Rien ? Je trouve ça beaucoup trop difficile d’avoir tout ce pouvoir en main. J’enlève la famine dans le monde, les maladies ou les enquiquineurs? Pourquoi l’un et pas l’autre? Je prends les sous des plus riches pour les donner aux plus pauvres ? Mais cela inverse juste la tendance. Je redonne un peu d’air et de verdure à la terre pour qu’elle respire de nouveau ? Oui mais pour combien de temps ?

Ou sinon, j’opte pour manger TOUT ce que je veux, sans prendre 1 kilo, ni une cellulite ? – A moi les gâteaux, les pâtisseries, les tartiflettes, les chocolats chauds, les pizzas….et les légumes, oui parce que j’adore ça aussi!

 

Alors conquis/es ? Rendez-vous sur Petits-Béguins pour retrouver ses fabuleuses recettes et ses beaux carnets de voyages !

#MIAM

Written By
More from Louise

Enercoop, fournisseur d’électricité 100% renouvelable et coopératif

« Derrière la télé, le réfrigérateur ou l’ordinateur, il y a des prises....
Read More

Laisser un commentaire