Love is big pour PATiNE

patine

PATiNE, c’est la marque engagée et funky qu’il ne faut pas louper. On aime les modèles proposés : canons, colorés, et le fait que ses fondateurs aient décidé de faire les choses bien : du local, de l’humain et des labels pour certifier la production. Charmés par ce process, MMazette a décidé de poser quelques questions à Charlotte, co-fondatrice de la marque avec Nicolas.

Comment est né le projet PATiNE?

J’ai toujours rêvé de créer ma marque de mode, et Nicolas voulait un projet avec du sens. C’est très long de construire une marque, du coup l’ambition de PATiNE nous porte au-delà de faire des jolis habits ! Nos valeurs sont l’audace, la franchise, l’optimisme et la générosité !

Quel regard avez-vous aujourd’hui de la mode et de la consommation ?

On ne se positionne pas contre l’époque, la mode ou notre manière de consommer. On propose simplement une manière à nous d’envisager les choses ! Nous sommes des enfants des années 80, nous avons vécu l’ouverture des premiers Zara, la magie de Disneyland, les happy meals… Aujourd’hui on sait qu’on doit ralentir et préserver les ressources, penser au-delà du shoot de plaisir immédiat. Ce n’est pas pour autant qu’on va renoncer à ce qui nous rend joyeux. On cherche l’équilibre.

Vous êtes impliquée en faveur du respect de l’environnement lors de la production des vêtements, pourquoi est-ce important pour vous ?

On a pris conscience d’un décalage très fort entre notre souci de bien manger (et bien boire !) et notre façon de « bien nous habiller ». J’avais déjà le goût de la qualité, de la mode non jetable, mais aucune idée de ce qui faisait une matière plus ou moins responsable. Et on ne sait pas encore tout, c’est un très long chemin dans lequel on s’est embarqués. Ce qu’on essaie de faire, c’est de faire prendre conscience à d’autres qu’on doit faire un peu plus attention à ce qu’on achète. Surtout pas en culpabilisant parce que personne n’a fait de faute, mais simplement en proposant des habits à aimer longtemps, en expliquant notre démarche. Nous pensons que c’est le futur normal.

Prenez-vous conscience que de plus en plus de consommateurs souhaitent faire évoluer leur consommation vers des produits « durables » et « respectueux » de l’homme et de son environnement ? Est-ce pour cela que vous proposez un mode de production plus écologique ?

Personne n’achète un vêtement parce qu’il est produit écologiquement, et nous non plus. On s’habille pour se sentir plus beau, plus fort, bien dans son style et bien dans sa tête… En revanche on partage tous un sentiment de « trop plein » et un manque de sens. Et un ras-le-bol de la qualité qui s’est perdue en route parce qu’il faut sortir des nouveautés tout le temps. Ce n’est pas notre rythme. On peut aller moins vite, faire des super essentiels, et rester excitant. Du moins c’est l’idée !

On vous donne une baguette magique vous changez/faites quoi ?

On peut tout tout faire ? Mettre tous les sans-abris au chaud ? Eradiquer la pauvreté ? Guérir le cancer ? Donner confiance à toutes les petites filles ? Bon, on n’a pas de baguette, du coup ce qu’on fait c’est limiter au mieux notre impact dans la fabrication de nos habits, créer une communauté sympa de gens autour de la marque et reverser une partie de notre chiffre d’affaires à La Cravate Solidaire qui accompagne les chômeurs de longue durée et les relooke avant leur entretien d’embauche. Ce n’est pas grand chose pour le moment, mais plus on va grandir, plus on fera de l’impact. Et on espère en faire beaucoup !

patine-boom

Après six mois d’activité PATiNE a réalisé un premier bilan des économies réalisées et les chiffres sont parlants :

Economie d’eau : 272 m3, soit 1 million de mugs

Economie eq CO2 : 5,95 tonnes soit 1057 tours de périph’ en voiture

Pollution de l’eau : 476g eq phosphate soit 5 mois de pollution quotidienne de l’eau par une personne.

En parallèle, les engagements de la marque sont nombreux, et PATiNE revendique son amour pour :

  • les matières recyclées qui donnent une deuxième vie aux vêtements
  • les matières naturelles avec une faible empreinte écologique :
    • le coton bio, le coton recyclé, le coton bio recyclé !
    • le Tencel et le Lyocell, fabriqués par Lenzig à partir d’arbres d’Eucalyptus, 5 fois moins gourmands en ressources que le coton et qui poussent sans pesticides.
    • le lin, le chanvre, les cuirs végétaux, la laine bio. Des matières toujours plus naturelles et belles à mesure que nous grandissons.

 

Alors conquis/es ?

Written By
More from Louise

Quels gestes écolo adopter au quotidien ?

On entend de plus en plus parler de zéro déchet, de consommation...
Read More

Laisser un commentaire