Le woma

WAOU, si on ouvre bien les oreilles, en ce moment, partout, on parle de co-working, d’espace de travail collaboratif, de MediaLab Session, de sessions de workshop… On trouve ça intriguant, on aime bien l’idée, on voudrait quand même pas passer à côté, alors on a jeter un oeil à l’offre (grandissante). Que faut-il faire, quel métier faut-il exercer, quelles sont les caractéristiques de ces endroits, faut-il être « branché », comment ça fonctionne, faut-il y aller toute l’année ? Bref, plein de questions à propos de ces espaces, et puis on a découvert le WoMa. Le quoi ? Le WoMa. Ok. Au début, on a pensé que le célèbre musée d’art moderne ouvrait un nouveau pavillon, mais rien à voir. Bon, quand même, c’était intriguant alors on les a contacté ! A défaut de comprendre tout de suite ce que voulait dire ce drôle de nom, on a bien compris que cet espace ouvert en 2013, l’est à tous, et qu’il pousse à fond la créativité de tous. Oui, quand on consomme 7 kilos de café par mois, on se dit que ça doit carburer ! Des raisons suffisantes pour toquer à leur porte et poser nos questions.

Bon alors, WoMa, on aime le nom et le graphisme mais concrètement ça veut dire quoi ?

« WoMa c’est la contraction de WOrking et MAking : travailler et faire. C’est une fabrique de quartier qui dispose d’un espace de travail partagé et d’un atelier de fabrication numérique ouvert à tous situé dans le 19e arrondissement. WoMa est un lieu outil que l’on s‘approprie selon ses besoins et ses envies. Lieu outil qui offre la possibilité de partager ses compétences et de bénéficier de celles des autres utilisateurs du lieu. WoMa ce sont des coworkers, des comakers, des événements, des workshops, des ateliers… »

Comment avez-vous eu l’idée de ce concept ? Qui est à la base du projet ?

« WoMa est né de la volonté de 7 entrepreneurs indépendants qui ont eu envie de réinventer leur métier et de proposer de nouveaux modèles de conception collaborative et de production locale. Ces 7 entrepreneurs viennent de milieux différents : architectes, designers, communiquant, sociologue… tous avec l’envie de révolutionner leur manière de vivre et travailler… par l’économie collaborative. Aujourd’hui, WoMa ce sont des acteurs de tous horizons qui viennent ajouter leur pierre à l’édifice.

De plus en plus d’espaces de coworking s’ouvrent à Paris et ailleurs, pensez-vous qu’on ai enfin compris que c’est plus intéressant et plus fort de travailler ensemble et de s’entraider ?

« Le travail partagé n’est pas nouveau, mais il se développe effectivement depuis quelques années, aidé notamment par des subventions publiques ou privées. Il reste encore du chemin à faire, notamment sur des questions de pérennité économique de ces lieux, mais l’émergence des télécentres, makerspace et espaces de coworking tend à s’étendre encore plus. Aujourd’hui il existe même des espaces de coworking par spécialités : arts graphiques, architecture etc malgré tout, à WoMa on reste dans une volonté de mixité sociale et professionnelle afin de favoriser les échanges entre différents corps de métiers et milieux. Nous souhaitons que WoMa devienne un véritable lieu de rencontre, de réseau, de partage et nous pensons qu’en travaillant ensemble on travaille mieux.

On peut donc venir avec n’importe quel type de projet Do It Yourself (DIY)?

« Les seules limites seront des limites techniques… et financières ! Au WoMa nous proposons un accompagnement des utilisateurs sur leurs projets. Soit en façonnant leur projet en intégrant ces limites, soit en leur proposant des formations sur nos outils afin de les rendre autonome à la fabrication numérique. Nous ne sommes pas en position de prestataire mais bien dans un esprit d’accompagnement et d’apprentissage. C’est d’ailleurs tout le principe du DIY ! Alors oui, vous pouvez venir avec vos projets les plus fous, c’est à notre équipe d’en mesurer la faisabilité et de se challenger avec vous pour rendre ce projet possible ! »

C’est quoi votre plus grande fierté aujourd’hui ?

« Pour WoMa, c’est d’avoir réussi à rendre tangible et physique une belle idée de départ. Nous avons construit ce lieu comme nous le voulions : ouvert, chaleureux, convivial… et les retours que nous avons de nos usagers et coworkers sont très positifs. Il y a toujours des choses à améliorer, c’est un lieu en mutation permanente et que nous questionnons au quotidien. Nous sommes également fiers de voir nos projets aboutir. En tant que fabrique de quartier, nous avons par exemple monté un projet d’atelier bidouille « Récré Hacker » pour les enfants du quartier le samedi après-midi avec des acteurs locaux (Espace 19, Les petits débrouillards…) »

Quel est le projet qui vous a le plus amusé ?

« Chaque projet qui passe au WoMa offre son lot de surprise et de challenge. Difficile d’en choisir un seul. Nous apprécions particulièrement les projets qui nécessitent une vraie recherche, des tests, des prototypes, échouer, recommencer… Pour le projet de Lunii par exemple, les concepteurs étaient venus avec un vrai défi technique. Il s’agissait de créer un prototype de « fabrique à conte » en bois. Pendant 3 mois, nous les avons accompagné dans la réalisation de l’écran en bois du conteur. Cette réalisation a été un véritable challenge compte tenu de la finesse voulue. La difficulté était de fraiser le panneau suffisamment pour que la lumière puisse passer au travers. L’épaisseur idéale s’est avérée être 0.3 mm… »

Quels sont vos projets pour demain ?

« Toujours plus de formations, d’événements, de coworkers et de makers… Nous développons WoMa pour qu’il puisse répondre à tous les besoins. En tant que lieu outil nous souhaitons continuer à mettre à disposition toutes nos ressources utiles au développement de projets. Nous souhaitons continuer à adapter nos offres à nos utilisateurs : particuliers, professionnels, entreprises. Enfin, WoMa est actuellement une association et nous encourageons nos utilisateurs à participer à sa gouvernance, son animation et sa gestion. »

Comme à chaque fois, MMAZETTE propose sa baguette magique pour savoir quel usage le WoMa en ferait. Sans surprise mais avec une belle énergie, la réponse ne se fait pas attendre :

Pleins de projets de fabrications fous !

On souhaite aussi, beaucoup de beaux projets au WoMa ! Car MMAZETTE est convaincue par ce beau projet, il ne reste plus qu’à se creuser la tête pour monter un joli projet et tester les machines ! Pour celles et ceux, qui ont déjà plein d’idées en tête,  rendez-vous sur le site du WoMa, vous trouverez toutes les informations et les dates des futures formations proposées.

Le WoMa – 200m2 et 7 personnes pour vous faciliter la vie :

15 bis Rue Léon Giraud, 75019 Paris – 01 40 18 59 21

Les horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 19h – Weekend et soirées sur demande.

Written By
More from Louise

La fête des possibles

Nouvelles habitudes de vie, nouveaux modes de consommation et de production, aujourd’hui...
Read More

Laisser un commentaire