CharlotteSometime

Qui dit nouvelle année, dit souvent nouvelles tenues et/ou bonnes résolutions pour certain(e)s. Ça tombe bien, Charlottesometime devrait répondre à toutes vos attentes. La marque propose de petites collections, bien coupées pour tous les jours. Elle incarne le slow fashion : une production soignée avec un soucis du détail et des valeurs humaines, le tout sans surproduction !

Charlotte Rivière lance la marque Charlottesometime en 2008 après avoir enseigné plusieurs années dans une école de mode. Décidée à donner un nouveau visage à une mode qui est vite consommée, elle en propose une qui se rapproche d’une consommation réfléchie, durable et plus respectueuse.

Qui dit mode respectueuse dit conditions de fabrications suivies de près, choix des matières premières stricts. Les collections sont ainsi chaque année réalisées dans le respect d’une production soignée où la qualité des matières est primordiale. Charlotte Rivière apprécie particulièrement le côté naturel et plus texturé des matières qu’elle utilise  » le morceau de lin dans un fil de laine, et les matières naturelles se patinent à merveille. Je choisis toujours mes matières au toucher, ensuite au visuel en privilégiant le tombé fluide, doux, et avec le moins de synthétique possible. » Charlotte a abandonné le coton pour le substituer à une fibre de synthèse, la viscose (qui est d’origine végétale), « Le coton bio demande beaucoup trop d’eau, une ressource qui se raréfie et se confronte de plus en plus aux pesticides ». Pour la créatrice, la sauvegarde de notre planète passe aussi par l’impact environnemental de la production : « je pense qu’il faudrait plutôt songer à l’impact environnemental du transport des pièces réalisées en Chine ou au Bangladesh. Et penser aux conditions de travail des employés dans ces pays ainsi qu’au gâchis énorme lié aux pièces défectueuses.« 

« La mode va trop vite. A-t-on vraiment besoin de tous ces vêtements ? De changer aussi vite ? »

« Récemment un très bel article d’Olivier Saillard mettait en avant le temps qu’il faut pour réaliser un vêtement. Ralentissons un peu. Prenons le temps de faire les choses » explique Charlotte Rivière. Sa vision personnelle de la mode consiste en un vestiaire de pièces qu’elle aime réellement, qu’elle souhaite garder le plus longtemps possible, avec des pièces qui vieillissent bien, naturellement. « J’aime la mode qui dure dans le temps!« souffle-t-elle à MMazette.

« J’aimerais que la mode soit plus responsable et locale, qu’elle serve à soutenir des projets forts & humains. »

Quand on demande à Charlotte, pourquoi sa mode est « artisanale », elle nous répond pleine d’enthousiasme : « car elle l’est! ». On découvre alors qu’elle tricote elle-même tous les prototypes – ils sont ensuite réalisés à la main en Roumanie. Elle rebrode aussi certains modèles à la main. « J’aime le côté fait main, en petite série, les défauts que la main humaine peut produire. Les machines ne donnent pas ce rendu texturé et irrégulier. » Il lui arrive aussi de sérigraphier les tee shirt au cadre, un par un ; ou de tricoter une partie de la production !

Pas de surproduction, pas d’impasses sur la qualité, « c’est l’avantage de produire en France et de faire le tricot à la main ! Je n’utilise jamais de bords francs (les bords qui finissent par s’effilocher) pour les finitions des cols et des manches de tee-shirt ainsi le tissu ne s’effiloche pas​ !​ J‘aime le côté décontracté-grunge mais avec la French Touch » ironise la créatrice. 

Alors, quelle mode allez vous choisir à l’avenir ? On souhaite en tout cas, longue vie aux collections de Charlotesometime et une très belle année !
Written By
More from Louise

La fête des possibles

Nouvelles habitudes de vie, nouveaux modes de consommation et de production, aujourd’hui...
Read More

Laisser un commentaire